Inventaire hebdomadaire #0

D’abord, planter le décor.

Je crois que c’est la toute première fois depuis que j’écris – et publie – des textes sur internet que j’envisage sérieusement d’avoir au moins un format régulier.

Il me semble que ce que je v(o)is comme un engagement mérite bien une présentation en bonne et due forme.

Vous dire pour commencer que j’ai découvert ce format chez Thomas Parisot : les “weeknotes”.
Bien que je sois a priori très éloignée de son métier de développeur, j’ai trouvé dans ses réflexions une forme d’autorisation à expérimenter des formes différentes de travail, à me dire qu’il n’est pas obligatoire de se limiter à un seul projet, à une seule casquette.
J’y reviendrai sans doute dans un billet dédié : ces lectures ont, parmi d’autres, contribué à enrichir et surtout élargir la vision que j’avais du travail et m’ont permis de bâtir progressivement un nouvel imaginaire.

Cela fait plusieurs mois que je suis décidée à emprunter ce format d’un rendez-vous hebdomadaire.
L’idée première, peut-être pas la plus affriolante de prime abord, est celle de m’imposer une contrainte. Je pourrais écrire des billets infinis sur mon drôle de rapport à l’écriture, combien c’est un exercice enthousiasmant et relativement facile pour moi, combien cela me porte, m’équilibre… et combien je m’empêche obstinément de m’y adonner de manière régulière.
Je l’ai dit plus haut, ce format de billet est donc avant tout un engagement pour essayer de parvenir enfin à épouser une certaine forme de régularité.

Et puis il se trouve que cela correspond au début d’une aventure professionnelle qui est entièrement à écrire.

J’imagine donc ces rendez-vous comme une tentative de documenter ce qui ne s’apparentera plus à une recherche de travail comme je l’ai imaginée et menée jusque-là, mais à de la construction.
Je souhaite que ces billets-là soient comme des carnets de notes, de recherche.

J’y ajouterai, bien sûr, parce que cela fait des choses que j’aime le plus faire dans la vie, des partages de “choses lues / vues / entendues” dans la semaine et qui m’ont nourries, interrogées, bousculées…

Je vous donne rendez-vous très bientôt je l’espère pour le #1 de ces inventaires, qui aura pour lourde tâche d’enclencher réellement le processus.

Vous souhaitez être informé·e des publications ? Inscrivez-vous !
(Une lettre récapitulative envoyée par mois)

2 Comments

Laisser un commentaire