Category: Ce qui me travail(le)

J’imagine cette page-là comme une page sérieuse, voyez-vous.
Une page remplie de phrases bien articulées, avec un début et une fin, des majuscules et des points (et, si possible, pas trop de parenthèses, merci).
Une page qui ne déborderait jamais du cadre.
Voilà, c’est écrit.
C’est donc forcément ainsi que ça va se passer, n’est-ce pas ?